êtes-vous sûr que votre voisin est bien comme vous?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rencontre mystèrieuse...

Aller en bas 
AuteurMessage
Mister Kudo
L'incontournable Maire/Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 03/05/2009

Feuille de personnage
Situation amoureuse :
Relations entre les membres:
Race:

MessageSujet: Rencontre mystèrieuse...   Mer 27 Avr - 16:50

Takechi, propre, veillait sur Elliane. Ses remords l'envahissaient. Deux malaises de la Shoujou consécutif à sa folie. Il en avait marre de ces politiciens, des complots et des tentatives d'assassinats à son encontre comme à celle de ses proches. Tout était sa faute, tout. Et s'il partait ? Serait elle saine et sauve ? Une goutte d'eau salée tomba de coin de son œil droit et s'écrasa sur le plancher, toujours recouvert de chocolat.

Tak prit sa veste marron, mit sa casquette bleu marin (oui il n'a aucun goût vestimentaire) et sortit dans la rue principale de la Ville. La nuit se levait, la lune et les étoiles se faisaient visibles, et les idées noires envahissent l'esprit de l'humain. Dans une poche, un colt paterson était chargé.Il le prit dans sa main et joua avec le barillet. A hauteur d'un bar, le défouloir, la roulette russe lui traversa l'esprit. Il ne laissa qu'une balle, les cinq autres furent remises dans sa poche, il fit rouler le barillet et referma le mécanisme. Une fois la roulette arrêtée, il allait appuyer sur la détente quand une femme, la vingtaine, sortit du bar en courant, effrayée et l'accosta :

« Mais ça ne va pas la tête ?!? Vous êtes fou ! Oh, donnez-moi ça »

Cette femme, blonde, habillée en tenue de barmaid cuir rose et noire, lui arracha le révolver et s'accroupit pour être à sa hauteur. Elle lui caressa la joue avec tendresse. Le maire détournait le regard des yeux bleus, perçant et emplis d'amour de la jeune femme. Mais pas l'amour comme deux amoureux, plus comme une mère envers son fils, ce qui lui déplaisait encore plus : elle ne pouvait pas être sa mère. Elle appuya ensuite sur la détente en visant une bouteille verte. * BAM * La balle partit, la bouteille explosa, la jeune femme fut soulagée. Tak, lui, gardait le même regard triste et désespéré avec une amertume profonde pour cette femme qui lui a évité la mort et sans doute provoqué la sienne, à elle.

« Vous n'auriez pas dû, le gouvernement en aura toujours après moi et, qui sait, vous tuera pour m'atteindre.
- Oh, mais quel pessimiste...
-(et quelle optimiste)
-... allez viens. Rentrons dans le bar, raconte moi tes malheurs et voyons s'il y a une solution.
- Si vous y insistez. Mais rend...
-Ah, non. Je garde ce révolver, et les balles de votre poche aussi. »

Elle ouvrit sa main, les balles y étaient. Il tâtât sa poche, elles n'y étaient plus. Comment avait-elle fait ?

Ils rentrèrent dans le défouloir. Un bar clean et propre, sans poussière ni saleté ni ivrogne tapageur. Un bar du type années 90. Ils s'assirent dans des banquettes de velours rouge fluo et la barmaid alla chercher plein de bouteilles différentes. Le lieu le réconforta, bizarrement. Cet endroit semblait magique.

« Je m'appelle Yukiko et toi ?
- Takechi...
- Oh, c'est toi le Maire ? Je t'avais pas reconnu avec ta casquette bleue enfoncée sur les yeux

Yukiko lui enleva la casquette et lui ébouriffa les cheveux puis lui enleva la mèche devant les yeux.

« Vas-y parle, pourquoi voulais tu en finir avec la vie ?

- C'est une longue histoire, très longue histoire.
- J'ai tout mon temps, et même du bon champagne, et autre pour faire passer le temps.
- Eh bien, alors allons y. »

La voix de Yukiko, douce et mélodieuse, lui rappelait celle de quelqu'un d'autre, le prénom Yukiko était également très cher à Takechi. La porte d'entrée semblait s'ouvrir mais Tak n'y fit pas plus attention et commença son long récit :

« Tout commence, il y a deux ans. Je lisais dans ma chambre quand mes parents m'ont appelé, terrifiés, et m'ont demandé d'aller dans la cachette anti-vampires. Des hurlements. Des supplications. Des pleurs. Pendant deux heures, je ne pouvais qu'entendre mes parents crier de douleurs. Lorsque le bruit a cessé, je suis sorti et leur cou étaient lacérés, ils se vidaient de leur sang. J'ai pris quelques affaires et j'ai fui en me jurant de retrouver ces vampires et de les faire souffrir. Quelle bête autre qu'un vampire lacérait les cous à l'aide de crocs ? Après un petit périple, j'arrive dans cette ville. Et... »

Il but un verre de bourbon, surpris que Yukiko ne le stoppe pas. Le fait de raconter tout son passé à cette inconnue ne le gênait pas plus que ça, lui était pourtant si méfiant avec les inconnus. En parlant d'inconnus, ceux qui se trouvaient devant lui ne lui inspirait pas trop confiance. Une paranoïa qu'il tenta de contrôler le prit. Il continua comme si de rien n'était :

« La première nuit arrivé ici, un vampire nommé Mickaël Hired me défit au duel, se vantant de les avoir tué, et d'avoir rendu mon père cocu. Bref, il mentait et je ne sais toujours pas pourquoi. Je suis devenu Maire la même nuit. On m'attendait, soit disant. Durant un temps, j'ai hésité à leur faire la vie dure à ces vampires, à les chasser où les exterminer. Dans le lot, y aurait surement des tueurs, non ? Et puis tout à changer. »

Il but un second verre, son taux d'alcoolémie lui interdisait de prendre le volant pour au moins deux heures. Mais comme il n'était pas en âge, ni n'avait de voiture, quelle importance ? La boisson le déprimait petit à petit, comme les souvenirs qui refaisait surface, l'emprise euphorique du lieu qu'il avait ressenti au début s'estompait avec les secondes qui défilaient alors que la paranoïa augmentait, des nausées le prirent également.

« Je découvris bien vite qu'une de mes espionnes était Moris, Korosu Eki. Et la meilleure de toutes. Mirage une bonne chasseuse de vampires, juste et loyale. Toutes deux m'ont ouvert les yeux sur ces êtres de la nuit et ma haine s'envola. Puis vint Kasumi. Chasseuse de vampires qui adorait les tuer au lieu de les capturer. Je fis également la connaissance d'une barmaid, Eryn. La nuit où elle est arrivée, elle a dormi chez moi ; un explosif a bien failli nous avoir, un dispositif efficace d'ailleurs. Puis le criminel s'en est pris directement à nous, a raté, et est en fuite. Jamais retrouvé ! Ensuite fut le jour de l'attentat contre l'assemblée des chasseurs de vampires, présidée par moi-même, pour savoir s'il fallait changer les restrictions. Un missile de bazooka fit explosé un mur, aucune victime. Un cou de Kasumi, une battue a été organisée pour la retrouver, en vain. Un matin de juin, je reçus une invitation plus que douteuse sur la colline, en plein jour. J'ai invité notre espionne pour me protéger, au cas où. Kasumi était là, deux shoujous assoiffés de sang à ses côtés. Korosu les a déchiqueté avec du fil dentaire. Kasumi a ensuite fait d'étranges révélations avant de se suicider. Révélations dont je me serai bien passé. »

Encore plus déprimé, Tak entama son troisième verre de bourbon et conclut son récit :

« C'était elle, Kasumi, qui avait assassiné mes parents. Elle travaillait pour le gouvernement de-je ne-sais-quel-pays, mais ce pays détestait les vampires. Elle les avait tué à la manière vampire, n'en étant pas une, pour que j'aie la haine envers ces vampires. En effet, j'appris également, que mes parents avaient fait en sorte que je sois Maire à leur mort. Le plan du gouvernement était ainsi : que je devienne Maire avec pour politique de tuer et exterminer les vampires de cette ville. Mais il échoua, et depuis veulent me tuer. Conséquence, la ville se vide. Tout le monde a peur. La bombe du métro de l'année dernière n'a pas fait arranger les choses. Depuis, on veut constamment me tuer, et voilà qu'une autre shoujou, hyper gentille, Elliane a aujourd'hui échappé à la mort deux fois de justesse, et moi à une folie meurtrière. Les médecins aussi se font rares. Je n'ai plus la force de me battre. C'est d'ailleurs étrange que ce lieu soit si peuplé... »

Yukiko semblait pensive, elle avait tout écouté patiemment et sans l'interrompre. Comme sa mè...

« Ce n'est pas une raison de se donner la mort. Sois fort, mon petit doigt me dit que ça vite s'arranger. »

Il ferma les yeux, le temps d'écouter et savourer la voix de Yukiko et quand il les rouvrit, elle était partie. La bouteille de bourbon était remplie de soda, le bar était vide, la décoration terne, la poussière avait tout recouvert depuis au moins dix ans et des tâches noirâtres se trouvaient sur les murs. Avait il halluciné au point de voir sa mère le diriger vers le droit chemin ? Il but un quatrième verre de la même bouteille, le bourbon avait goût de cola. Rien à voir avec le goût qu'il avait avant. Avait-il tout halluciné, hallucination visuelle, olfactive, gustative, auditive et tactile ? Avait il parlé tout seul ou dans sa tête ?

Il sortit du bar, la bouteille de verre était toujours intacte, comme si aucune balle ne l'avait traversée. Il vomit.

Tak rentra à nouveau et s'installa où il était avant, pensif. Une fois à la Mairie, il était tombé sur une étrange archive concernant un bar dit ''magique'', hallucinogène. D'où son nom ''le défouloir'', bar qui libère des tensions. Il n'avait plus pensé à ce dossier depuis sa découverte, pourtant il s'était demandé pourquoi les personnes voyaient jamais la même chose, même en groupe. Il fit un rapide examen des lieux et se dirigea vers les tâches noires. Avec un coton-tige, il gratta la surface (comment il a obtenu un coton-tige, mystère^^). Il devrait les faire analyser mais il était sûr que c'étaient des champignons hallucinogènes et vu la quantité, quelques secondes suffisent pour être atteint. L'hallucination s'est arrêté lorsqu'il avait vu un paradoxe : sa mère, rajeunie, mais encore vivante. Ces champignons provoquent aussi dépression, paranoïa, vomissement et euphorie angoisse et tristesse, entre autre. Bref, tous ces symptômes. Mystère du bar résolu.

Tak allait sortir pour analyser l'échantillon dans son laboratoire, annexé à la Mairie, quand une ombre bougea dans l'obscurité. Il s'en rapprocha et remarqua que c'était Elliane.

« Elliane, c'est vraiment toi ? Depuis quand t'es là ? Vaut mieux aller discuter dehors, ici s'est infesté de champignons. »

Il se demandait si les vampires étaient affectés par ces champis ou pas. Avait elle tout entendu alors qu'il parlait seul ? De quoi renforcé sa paranoïa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliane Taharo

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : là où on oubli de me chercher ...

Feuille de personnage
Situation amoureuse : célibataire
Relations entre les membres:
Race: Shoujou

MessageSujet: Re: Rencontre mystèrieuse...   Mer 18 Mai - 16:50

Elle ne se rendit pas compte du départ du jeune maire, mais lorsqu’elle se sentit entièrement remise, son absence la frappa. Le chocolat au sol n’était pas nettoyé et son odeur envahissait tellement les narines de la shoujou qu’elle fut contrainte de mettre une main devant son visage pour atténuer cette senteur.
Le jeune homme n’était pas là … elle se leva doucement, resta un moment assise sur le bord du lit et se dirigea vers la fenêtre. La nuit tombait rapidement et les rues étaient désertes. Que pouvait-elle faire ? Chercher le jeune garçon ? Elle ne savait même pas où il avait pu aller !
Elle "activa" son pouvoir de shoujou pour retrouver son odeur, mais il était partit depuis trop longtemps et elle avait du mal à se concentrer à cause de … à cause de quoi d’ailleurs ?
Elliane possédait un désagréable sentiment de gêne. C’était tellement étrange qu’elle mit un moment avant de se rendre compte que c’était seulement le faite que son arme n’était pas à ses côtés. Elle fronça les sourcils et commença sa recherche. Qui ne fut pas longue … elle le retrouva vite et sortit de la demeure du jeune Takechi.
Le retrouver, elle le devait ! Son instinct lui criait que quelque chose de mal aller se passer si elle le laissait seule ! La ville n’était pas très grande et, lorsqu’une shoujou était à l’affut et de plus, dans son élément-la nuit-, rien ne pouvait la rattraper et être plus rapide.
Elle le retrouva donc dans un bar, seul.
Pour ne pas l’interrompre elle entra silencieusement-autant que le permettait le grincement de la porte- et se plaça dans un angle mort hors de sa vision.
« Tout commence, il y a deux ans. Je lisais dans ma chambre quand mes parents m'ont appelé, terrifiés, et m'ont demandé d'aller dans la cachette anti-vampires. Des hurlements. Des supplications. Des pleurs. Pendant deux heures, je ne pouvais qu'entendre mes parents crier de douleurs. Lorsque le bruit a cessé, je suis sorti et leur cou étaient lacérés, ils se vidaient de leur sang. J'ai pris quelques affaires et j'ai fui en me jurant de retrouver ces vampires et de les faire souffrir. Quelle bête autre qu'un vampire lacérait les cous à l'aide de crocs ? Après un petit périple, j'arrive dans cette ville. Et... »
Mais que faisait-il seul, attablé au comptoir du bar à parler dans le vide ? Et, quel étrange histoire racontait-il ?
Il fit un geste bizarre, comme s’il menait un verre à sa bouche, elle entrevit à peine la canette de soda et il poursuivit :
« La première nuit arrivé ici, un vampire nommé Mickaël Hired me défit au duel, se vantant de les avoir tué, et d'avoir rendu mon père cocu. Bref, il mentait et je ne sais toujours pas pourquoi. Je suis devenu Maire la même nuit. On m'attendait, soit disant. Durant un temps, j'ai hésité à leur faire la vie dure à ces vampires, à les chasser où les exterminer. Dans le lot, y aurait surement des tueurs, non ? Et puis tout à changer. »


*Mickaël ?! Mais c’est impossible ! pourquoi aurait-il dit une chose pareille ?*

Elliane entra dans une espèce d’inconscience. L’histoire du jeune Tak’ était incohérente ! Mais en même temps si réel et … terriblement triste. Elle écouta la suite tout en étant à l’affut du moindre danger car elle le sentait, quelque chose clochait dans ce bar. Et l’attitude de Takechi était plus qu’étrange.
Lorsqu’il eut finit son histoire, il sortit de sa léthargie et se dirigea vers la porte. Il passa à côté d’elle sans même la voir et sorti. Elle l’entendit vomir et il rentra de nouveau pour retourner à sa place.
Il inspecta les lieux, releva un échantillon de tache noire. Lorsqu’il regarda autour de lui, la vampire de sang pur se calfeutra contre un mur, dans le noir. Il ne la vit pas.
Il s’approcha de la porte, et, de nouveau, elle recula, mais cette fois ci trop doucement pour que le jeune ne la remarque pas.
« Elliane, c'est vraiment toi ? Depuis quand t'es là ? Vaut mieux aller discuter dehors, ici s'est infesté de champignons. »
Elle inclina la tête. Quelque chose venait de céder en elle, quelque chose qu’elle ne réussit pas à identifier, mais elle s’éloignait inexorablement de ce jeune homme …
Elle sortit du bar à ses côtés, évitant de croiser son regard. Mais elle ne pouvait plus se taire ! Ce jeune homme était paranoïaque, elle devait faire quelque chose !


« Takechi, calme toi je te sens … tendu. »

Elle se rapprocha de lui et posa une main sur son épaule.

« J’ai entendu ton histoire… toute ton histoire … je suis désolé pour tout ce qui t’es arrivé … »

Elle glissa sa main sur sa joue, délicatement.

« je suis désolé d’avoir été aussi faible devant toi … mais si tu le souhaite, je peux devenir celle sui sera toujours à tes côtés, celle qui te protégera quoiqu’il arrive. »

Elle sourit et poursuivit :

« Après tout, qu’y a-t-il de plus fort qu’un shoujou ? Tu peux avoir confiance en moi …»

Sa demande n’était pas non plus désintéressée. Si elle devenait le bras droit de ce jeune maire, elle pourrait accéder à la mairie et ainsi, retrouver ceux qu’elle cherchait … surtout si maintenant ils risquaient d’avoir quitté la ville … sa vengeance n’avait pas de limite et, à un certains point, le jeune brun n’avait pas tort … les vampires n’étaient pas forcément tous gentil …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Kudo
L'incontournable Maire/Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 03/05/2009

Feuille de personnage
Situation amoureuse :
Relations entre les membres:
Race:

MessageSujet: Re: Rencontre mystèrieuse...   Sam 18 Juin - 16:27

La présence d'Elliane le rassura un peu même si elle avait tout écouté. Elle lui caressa la joue, les dit qu'elle pourrait rester avec lui, le protéger. Que répondre à cela ? Un non serait déplacé...

« Ben, si tu veux rester auprès de moi, fais le... »

Une chauve-souris passa au-dessus d'eux. Takechi la regarda avant de revenir dans les yeux de la shoujou, la jugeant. Pourrait elle faire un bon bras droit ? Il hésitait. Il mit ses mains dans les poches et en retira une pièce de monnaie, deux côtés « face » dont l'un rayé et carbonisé. Cette pièce lui avait déjà sauvé la vie. Mais allait il se la jouer Harvey Dent ? Ou pas ?

« Viens à la mairie, je vais te montrer un truc. Ça pourrait t'intéresser... ».

Il jeta la pièce derrière lui et ne prit même pas la peine de regarder de quelle face elle tombe, il souhaitait que le hasard ne décide plus à sa place. Vu comment Harvey a fini, ça n'en vaut pas la peine.

Ce fut donc tout émoustillé que Takechi entraine Elliane à la Mairie, en pleine nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre mystèrieuse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre mystèrieuse...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Mystérieuses Cités d'Or
» Tasagore Otome X Amnesia
» Tanger la mystèrieuse ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ville de la Nuit v.2 :: RPG :: Ville :: Restaurant/Bar-
Sauter vers: